News |

Idées inspirantes : Stratégie intégrée pour la gestion des maladies du bois de la vigne

Les maladies du bois de la vigne (MBV) sont un ensemble de maladies fongiques qui sont actuellement considérées comme le facteur biotique le plus destructeur pour les vignes à travers le monde. Un groupe opérationnel à Chypre se concentre sur des actions visant à développer et à partager les connaissances et les expériences en matière de thermothérapie afin d’éliminer les infections.

Pilot Vineyard

Les maladies du bois de la vigne (MBV) sont un ensemble de maladies fongiques qui sont actuellement considérées comme le facteur biotique le plus destructeur pour les vignes à travers le monde. Les agents pathogènes associés à la MBV infectent principalement les tissus des plantes ligneuses vivaces par le biais de plaies qui peuvent survenir à n’importe quel stade de développement, de la pépinière au vignoble, ce qui réduit la longévité et la rentabilité des vignes, entraîne des pertes de rendement et la replantation prématurée des vignobles gravement touchés.

Bien que les MBV soient depuis longtemps considérés comme un facteur de détérioration de la viticulture, leur incidence et les conséquences qui en découlent se sont accrues au cours des dernières décennies, principalement en raison de la circulation de matériel végétal potentiellement contaminé, d’une évolution du secteur vers des systèmes de culture qui rendent les vignes plus sensibles aux contaminations du bois, ainsi que de l’absence de produits phytosanitaires (PPP) efficaces.

En vue d’améliorer l’efficacité économique, la durabilité et la compétitivité du secteur vitivinicole local, un groupe opérationnel à Chypre se concentre sur des actions visant à développer et à partager les connaissances et les expériences en matière de thermothérapie ; pratique utilisée sur le matériel de multiplication afin de réduire la charge microbienne et la propagation des champignons phytopathogènes dans les nouvelles plantations.

Ce groupe opérationnel, dirigé par Development Agency of Lemesos LTD, a pour objectif de soutenir les producteurs en élaborant et en partageant une stratégie intégrée de gestion des MBV à Chypre. Le projet a débuté en 2021 et se poursuivra jusqu’en 2024, réunissant des partenaires tels que des chercheurs, des agriculteurs et un groupe d’action local.

Le projet a pour objectif d’évaluer, d’utiliser et de diffuser de nouveaux procédés et pratiques qui seront intégrés aux pratiques et procédés de viticulture en place à Chypre. Avraam Papamichael, coordinateur du projet, explique : « Nous espérons former un concept organisationnel qui contribuera à résoudre le problème manifeste des maladies du bois de la vigne à Chypre, dans l’intérêt des producteurs individuels et de leurs groupes qui les adopteront, mais aussi dans celui de la viticulture dans son ensemble. »

En ce qui concerne les protocoles de thermothérapie, le matériel végétal des cultivars de raisins indigènes Xynisteri et Mavro sera soumis à différents traitements à l’eau chaude selon des combinaisons de température et de temps qui viendront à bout des agents pathogènes conservés. Plus précisément, les protocoles de thermothérapie suivants seront évalués : 47, 49, 51, 53, 55 °C pour une durée de 15, 30 et 45 minutes, respectivement. Par la suite, le matériel végétal traité sera planté dans les champs pilotes et surveillé au fil du temps selon des paramètres de forme et de croissance.

« Bien que les bois d’élagage doivent être protégés pour limiter les infections par les MBV, la majorité des producteurs locaux n’appliquent pas de mesures phytosanitaires contre les MBV. Grâce à nos actions, nous offrirons également la possibilité de gérer efficacement le problème des MBV dans les vignobles nouvellement établis », déclare Avraam. Les partenaires évalueront l’efficacité d’un certain nombre de PPP enregistrés dans des conditions locales. Des agents conventionnels et biologiques seront testés, tels que les formulations à base de trichoderma.

Avraam ajoute : « Par ailleurs, dans le cadre du projet, des actions d’information sur l’ampleur du problème et sa propagation dans les vignobles de la zone d’action renforceront l’importance de l’utilisation de matériel de multiplication « propre » par les producteurs. »

Dans l’ensemble, le groupe opérationnel vise à assurer la mise en œuvre de pratiques de culture innovantes et de nouveaux procédés par les viticulteurs et les parties prenantes du secteur vitivinicole, tant au niveau local qu’à l’échelle de Chypre. Les résultats et les données seront disponibles sur le site Web du projet, dans des publications pertinentes, y compris un guide d’information. Il encouragera les partenariats entre les agriculteurs et les instituts de recherche en vue de la réalisation d’actions concrètes, visant à exploiter les connaissances afin d’améliorer la compétitivité de l’agriculture à Chypre.

Contact

Avraam Papamichael, Development Agency of Lemesos LTD
mpapamichael@anelem.com.cy Loukas Kanetis, Université de technologie de Chypre
loukas.kanetis@cut.ac.cy

Le site Web du projet est actuellement en construction, plus d’informations suivront bientôt

Photos et contenu

Fournis par le coordinateur du projet.